top of page
  • Crochet S

Comment soutenir un proche en détresse émotionnelle  sans s’oublier?


souternir un proche

Conseils pour les aidants proches

Un de vos proches traverse une étape de vie difficile et vous avez envie de le soutenir le mieux possible ?

Découvrez les précieux conseils de Sabine Crochet, psychologue à Namur pour accompagner la détresse émotionnelle.


Difficultés professionnelles, tensions familiales, maladies graves et invalidantes, deuil, tout moment de crise au cours de la vie….., chacun ou chacune d’entre nous peut être amené à traverser des difficultés psychologiques.


Voici 4 précieux conseils pour accompagner vos proches avec bienveillance dans cette période de vie délicate.


Écouter sans juger

L’écoute attentive et active est une ressource précieuse, car bien souvent ce qu’une personne en difficulté a besoin, c’est d’être écoutée avec bienveillance et sans jugement. Ne cherchez pas à apporter de solutions ou à faire absolument taire les extériorisations d’émotions. N’apportez pas de conseils non sollicités. Les « tu devrais » et « tu n’as qu’à » font souvent plus de mal que de bien surtout quand la personne a déjà fait beaucoup de son côté. Écoutez sans interrompre, accueillez les expressions et proposez un espace où votre proche peut déposer ses doutes en toute sécurité. La simple présence et le non-jugement sont déjà beaucoup.


Offrir une aide concrète pour accompagner un proche en détresse

Aidez votre proche à se recentrer sur ses besoins et demandez-lui ce que vous pouvez faire dans cette situation précise. Ce peut être de l’aide dans les tâches quotidiennes même si cela ne semble pas urgent et essentiel pour vous, l’accompagnement à un rendez-vous médical, des démarches administratives qui peuvent sembler complexes, faire appel à l’équipe des proches ou des professionnels adéquats ou simplement une présence physique. Parfois, les petits gestes ont un grand impact. Le temps reste le plus beau cadeau à offrir à quiconque.


Respecter l’espace personnel

Il est important de respecter le besoin d’intimité et de solitude de la personne en détresse si elle ne se met pas en danger volontairement ou involontairement. Si elle a besoin de temps pour elle-même, ne le prenez pas personnellement. Offrez-lui de l’espace tout en lui faisant comprendre que vous êtes disponible quand elle est prête à parler ou à passer du temps ensemble.

Mais attention, il en va de même pour vous. Accompagner un proche en difficulté n’est pas de tout repos. Prenez soin de vous, même si vous soutenez quelqu’un, car cela peut être émotionnellement épuisant. Et vous ne serez d’aucune aide si vous êtes vous-même à bout.


Encourager l’aide d’un professionnel

Si la détresse semble dépasser ce que vous pouvez accompagner à un niveau personnel, encouragez votre proche à chercher de l’aide auprès d’un(e) professionnel(le) ou accompagnez la dans ces démarches douloureuses. Un psychologue, un psychiatre, une association … peut offrir un soutien et possède des outils adaptés à la gestion des émotions difficiles.

N’oubliez pas qu’il existe des plateformes d’aides spécifiques notamment et non exhaustivement comme :


Vous êtes à la recherche d’une psychologue à Namur ? Contactez Sabine Crochet.  




Comments


bottom of page